[Eclairage] – Le CIEP devient « France Education International »

Le CIEP a entamé une profonde mutation.

Le 4 juillet, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, est venu dévoiler la nouvelle enseigne de l’établissement qui prendra le nom de France Éducation International.
Cette étape importante a marqué un premier aboutissement engagé sous l’impulsion du ministre depuis plusieurs mois déjà : faire de cet établissement l’opérateur-pivot de la coopération éducative pour le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse qui porte désormais une nouvelle ambition éducative sur la scène internationale. La coopération éducative et linguistique devient un axe structurant de la politique de la France à l’international. Il s’agit de mettre l’éducation au cœur de l’action publique en matière de développement. C’est la raison pour laquelle l’établissement s’est doté d’un nouveau contrat d’objectifs et de performance 2019-2022, adopté fin 2018, qui vise à accompagner cette ambition.

→ France Éducation international : opérateur pivot de la coopération éducative à l’international

[Source] : https://www.ciep.fr/actualites/2019/07/08/ciep-devient-france-education-international

[Projet] – « Les invisibles », par la Mission Locale Gier Pilat

Résultat de recherche d'images pour "mission locale gier"« Les jeunes que l’on retrouve nulle part : ni en éducation, ni en formation, ni en emploi, ni en accompagnement…
On ne les touche pas. Ils ont entre 15 et 29 ans, sans statut…
Ils sont dits « invisibles »…
Qu’est-ce qui amène à l’invisibilité ? »


→ Découvrez la conférence sur « les invisibles »,
par Claire Bernot-Caboche,
qui a été organisée par la Mission Locale Gier Pilat le 24 avril à Saint-Chamond :
https://youtu.be/9Fig52ke8YE
300 jeunes de 16 à 29 ans sont éloignés des institutions sur le territoire du Gier Pilat.
Comment aller vers ? Mobiliser ? Accompagner ?
C’est le défi du projet « Les Invisibles » porté par la mission locale de ce territoire et regroupant une vingtaine de partenaires (dont AFI/ECRIT42). Qui sont ces « jeunes invisibles » : ni en éducation, ni en en emploi, ni en formation et ni en accompagnement ?

→ Pour accès au rapport de recherche complet

→ Pour accès direct à la note de synthèse