[Lettre d’infos] – Le Focus #17 est en ligne !

Découvrez le FOCUS, une lettre d’information trimestrielle assemblée par les Centres Ressources Illettrisme de la région Auvergne-Rhône-Alpes : vous y découvrirez des zooms sur l’actualité de leurs actions menées sur le terrain !



→ Télécharger le dernier
 FOCUS#17 – Juillet 2022


(Re-)découvrez les précédents Focus !

En 2022 :
 FOCUS#16 – Avril 2022
– FOCUS#15 – Janvier 2022
En 2021 :
– Focus #14 – Octobre 2021   /   – Focus#13 – Juillet 2021
Focus #12 – Avril 2021    /     Focus #11 – Janvier 2021

 


→ Pour vous abonner à la publication des prochains FOCUS :

*Champ obligatoire

ARCHIVES DES FOCUS de 2018 – 2019 – 2020 :
– Focus #10 – Octobre 2020   /   Focus #9 – Juillet 2020   /   Focus #8 – Avril 2020   /    Focus #7 – Janvier 2020
–  Focus #6 – Octobre 2019   /   Focus #5 – Juillet 2019   /   Focus #4 – Avril 2019   /   Focus #3 – Janvier 2019
–  Focus #2 – Octobre 2018   /   Focus #1 – Juillet 2018

[Eclairage] – Guide méthodologique pour les plateformes linguistiques / savoirs de base – version 2021

Le CRI Nouvelle-Aquitaine est chef de file d’une dynamique nationale inter-plateformes linguistiques / savoirs de base.
Gravitent autour de ce rôle :
– l’organisation d’une rencontre annuelle inter-plateformes à l’échelle nationale (à Bordeaux)
Les Centres Ressources Illettrisme de proximité sont vos relais de prédilection pour toute demande d’information et/ou appui à la mise en place d’une nouvelle plateforme linguistique / savoirs de base !

[Outil] – Une vidéo d’aide à la navigation dans le site Parlera !

A diffuser à vos partenaires, autour de vous !

Le réseau a créé et mis en ligne une 1ère vidéo « TUTO » pour aider à la navigation dans le site Parlera.fr !

Le réseau des Centres Ressources Illettrisme Auvergne-Rhône-Alpes et Fit Formation animent le portail régional Parlera.fr, qui met à disposition des acteurs de terrain :

  • une cartographie des formations linguistiques et/ou de remise à niveau
  • des ressources pour mieux connaitre, informer, orienter les publics en insécurité linguistique
  • un fil d’actualités sur les sujets de maîtrise de la langue française et des savoirs de base
  • un accès facilité à votre centre ressource illettrisme de proximité !

D’autres vidéos « tutos » complémentaires permettront prochainement d’éclairer la navigation dans le moteur de recherche « cartographie » et dans la partie « ressources » ! Diffusez dès à présent cette vidéo aux acteurs et partenaires (salariés ou bénévoles) découvrant ou souhaitant en savoir plus sur l’utilité du site www.parlera.fr !

 

 

[SIAE] – Proposer une formation « Savoirs de Base » à un.e salarié.e ?

Cette grille est le fruit du travail d’un groupe d’intervenants en Structure d’Insertion par l’Activité Economique (SIAE),
réunis dans le cadre d’un partenariat avec le Centre Ressources Illettrisme AFI/ECRIT 69.

Au cours de l’accompagnement d’un.e salarié.e en insertion, la formation est souvent une étape indispensable… mais la proposer à un moment inopportun (trop tôt ou trop tard) peut être contre-productif…

 

La problématique à laquelle nous avons réfléchi se décline de la manière suivante :

  • Comment s’assurer que c’est le bon moment pour proposer à une personne une entrée en formation ?
  • Quels sont les prérequis (au niveau connaissances mais aussi savoir-être) ?
  • Comment éviter que des personnes assistent à des formations sans vouloir travailler après ?
  • Comment identifier les pistes de progrès ou d’accompagnement avant d’envisager l’entrée en formation ?
  • En cours de formation, à quels aspects sensibles pour la personne rester vigilant ?

Un groupe de travail s’est donc constitué autour de cette thématique, souci de trouver des critères issus de la pratique des uns et des autres (voir participantes ci-dessous).

Nous proposons donc une grille d’analyse sous forme de cible, 9 axes et 4 niveaux pour chaque axe.
Voici les 9 axes dégagés :

  1. Créer des liens entre la théorie et la pratique
  2. Arriver à gérer l’incertitude en autonomie
  3. Etre disponible
  4. Maîtriser suffisamment la langue française
  5. Avoir des projets à moyen terme
  6. Identifier et nommer ses acquis
  7. Intégrer un collectif
  8. Etre conscient de ses besoins
  9. Maitriser les gestes mentaux

NB. L’objectif n’est pas de conditionner l’entrée en formation de la personne à l’acquisition du 4ème niveau pour chacun des axes, mais plutôt de conscientiser les différentes étapes.

Selon la formation envisagée, des adaptations seront nécessaires : entrer dans une formation qualifiante est plus exigeante en prérequis techniques, le manque de maitrise à l’oral pour les personnes non-francophones est parfois rédhibitoire… Nous nous sommes plutôt attachées à travailler sur les compétences « soft kills » qui favorisent un apprentissage en groupe réussi.

Cette grille sera améliorée grâce à vos remarques et expériences.
Merci de vos retours !


En savoir plus sur les 9 axes
et les 4 niveaux par axe

Grille d’analyse
→ Tableau synthétique

Grille d’analyse
→ Cible


Participantes au groupe de travail :

  • Karine DUSSURGET – SynergIAE 69
  • Fathia DEMDOUM – Ariel Services
  • Véronique LACROIX – Solidarités Services
  • Houda DEBOUBA – Solidarités Services
  • Muriel BOURDELIN – RIB
  • Laure SOUVIGNET – Régie de Quartier Eurequa
  • Dominique GENTY – AFI/ECRIT69

Contact pour plus d’informations : dominique.genty@afi3.fr

[Numérique] – Le Sénat déclare l’« état d’urgence numérique ! »

Dans le cadre de la mission d’information sénatoriale « Lutte contre l’illectronisme et inclusion numérique », plusieurs auditions ont eu lieu.

Après les opérateurs, c’était au tour des associations de venir témoigner, mercredi 17 juin. Pour les sénateurs, cette deuxième série d’auditions vient confirmer l’« état d’urgence numérique ».

Revoir la Table-ronde des associations

ATD Quart-Monde, la Cimade, la Croix-Rouge, la Fédération des acteurs de la solidarité, le Secours Catholique ou encore Emmaüs, tous alertent les pouvoirs publics sur la nécessité d’un vaste programme de formation au numérique des travailleurs sociaux. L’enjeu ? Garantir l’effectivité des droits dans le contexte de dématérialisation de l’administration souhaitée par le gouvernement. Le Sénat le rappelle dans son communiqué, l’échéance « 100 % de services dématérialisés d’ici 2022 » inscrite dans le plan Action publique 2022 arrive à grands pas.

C’est dans ce contexte que les associations, acteurs majeurs de l’accompagnement individualisé au contact des citoyens les plus fragiles, ont un rôle essentiel à jouer d’« aidant numérique ». Mais pour mener à bien leur mission de médiation, les travailleurs sociaux manquent « de moyens financiers appropriés ou d’un référentiel unique et partagé », souligne le Sénat. Pour le rapporteur Raymond Vall (RDSE ‑ Gers), l’accélération de la dématérialisation de la vie citoyenne doit conduire à « rééquilibrer le rythme » : « La formation au numérique doit aller à la même vitesse que la dématérialisation, laquelle doit systématiquement prendre en considération le risque d’exclusion numérique, en associant des usagers dans la conception des sites et en veillant à leur ergonomie. » / Par – Le 23 juin 2020.


Une autre audition s’est tenue lundi 22 juin, avec une table ronde consacrée au risque d’illectronisme dans l’enseignement universitaire, avec :