[Mobilisation] – #JNAI2020 : Les Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme 

Pour préparer les JNAI 2020 du 7 au 13 septembre 2020 : vous avez la parole !

La crise sanitaire que nous traversons révèle avec une très forte intensité toute l’importance de notre action collective pour l’accès de tous à la lecture, à l’écriture et aux compétences de base. Les acteurs de la lutte contre l’illettrisme sont nombreux à nous décrire à quel point le quotidien des personnes concernées est percuté par la crise : difficultés dans la mise à jour de ses droits sur internet, dans l’accès aux informations essentielles, aux attestations dérogatoires, dans l’accès aux soins, difficultés à régler ses courses alimentaires pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec l’utilisation des cartes bleues, difficultés à maintenir le lien avec l’école de ses enfants, à les soutenir et à suivre leurs devoirs … Beaucoup d’initiatives solidaires sont mises en place par ces mêmes acteurs qui gardent le lien avec les personnes accompagnées dans ce contexte difficile qui n’épargne pas les acteurs associatifs. Lorsque nous aurons collectivement surmonté cette crise, rien ne serait pire, pour les personnes les plus fragiles, de faire comme si cet illettrisme ou cet illectronisme n’avait pas été révélé au grand jour, de recouvrir cette réalité du manteau des nouvelles urgences dictées par un retour « à la normale ».

La 7ème édition des Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme se tiendra du 7 au 13 septembre 2020 et sera une véritable occasion de tirer les leçons de ce qui s’est passé pour les personnes confrontées à l’illettrisme, de le faire savoir, d’imaginer des réponses de proximité renouvelées et d’agir pour que les solutions soient hissées à la hauteur des besoins.

L’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI) souhaite porter un coup de projecteur plus fortement encore et relayer la parole, les mots de celles et ceux qui sont concernés par l’illettrisme et de ceux qui agissent, parfois dans l’ombre, pour prévenir et résorber ce phénomène à leur côté.

C’est pourquoi, l’ANLCI appelle dès maintenant tous les partenaires réunis autour des Journées nationales d’action contre l’illettrisme à agir pour recueillir le témoignage des personnes confrontées à l’illettrisme et de ceux qui les aident.

>> Pour en savoir plus : voir le communiqué JNAI 2020 et la présentation de l’espace « Vous avez la parole »

>> Voir le site JNAI 2020 : www.illettrisme-journees.fr et demandez la labellisation pour vos opérations.

band_lancement3

[Retour sur la JNAI] – Lutter contre l’illettrisme, oui mais comment ? Bourg-en-Bresse, 16/09

Aujourd’hui, 2 500 000 jeunes et/ou adultes actifs sont en difficulté avec les compétences de base (compétences en compréhension et/ou expression écrite, mathématiques, numériques…), ce qui peut freiner voire empêcher des actes de la vie quotidienne ou professionnelle. Les situations d’illettrisme sont dites « difficiles » à identifier et encore « taboues » dans notre société.

Choisir de réapprendre à lire-écrire-compter à l’âge adulte n’est pas une démarche facile : seulement 1% des personnes en situation d’illettrisme font la démarche de réapprendre à lire, écrire, compter à l’âge adulte.

Actuellement, les solutions d’accompagnement formatif sont trop peu nombreuses sur les territoires ou mal adaptées. Cependant, des acteurs mettent en œuvre des modalités d’accompagnement qui permettent des parcours remarquables.

 

Lundi 16 septembre 2019, les équipes des centres ressources illettrisme de l’Ain, de la Loire, du Rhône, ont profité des Journées Nationales d’Actions contre l’Illettrisme pour favoriser la mobilisation de nombreux acteurs (ADEA Formation, l’ADSEA01, ALPES Formation, ATELEC « Lettres pour l’Etre », la Chaîne des Savoirs, le Cinémateur, ELLIPPS, ESCAZAL-films, l’IFSI-CPA, la Ville d’Oyonnax) en participant, échangeant autour du thème : Lutter contre l’illettrisme, oui mais comment ?

 

 

 

 

 

 

 

 


→ 
Conférence de Anne Vinérier : « Entreprendre de réapprendre en situation d’illettrisme », avec la participation de 2 ambassadrices de la Chaîne des Savoirs, et l’organisme de formation ELLIPPS de Roanne

Cette journée de sensibilisation s’est déroulée le matin autour de la conférence « Entreprendre de réapprendre » d’Anne Vinérier, docteur en sciences de l’éducation, accompagnée de deux ambassadrices de la Chaîne des Savoirs de Roanne qui ont témoigné de leur parcours et des étapes, « des portes » à franchir, à ouvrir, pour passer de l’ombre à la lumière* et prendre la parole comme elles le font désormais.
(*en référence au mythe de la caverne de Platon, explicité en première partie de l’ouvrage d’Anne Vinérier)

 

→ Paroles d’acteurs : quelles propositions pour qui ? Zoom sur 4 actions qui permettent, chacune à leur manière, et auprès de publics divers (jeunes, demandeurs d’emploi, salariés…) de favoriser la littératie.

Durant la seconde partie de matinée des acteurs de l’accompagnement social et de la formation ont présenté des actions menées dans leurs structures pour permettre des parcours adaptés aux situations de salariés, jeunes sortis du système scolaire, femmes et hommes en insertion sociale et/ou professionnelle.
A cette occasion, Patrick, apprenant et administrateur de l’association ATELEC a témoigné de son parcours et des difficultés rencontrées pour passer lui aussi de l’ombre à la lumière. Le pôle numérique de l’ADEA-formation a témoigné de l’importance de la sensibilisation, de la professionnalisation des futurs conseillers médiateurs numérique, en vue d’adapter l’accompagnement aux usages du numérique en direction de personnes en situation d’illettrisme.