[MOOC] – Enrichir Mutuellement sa Pratique pédagogique Avec le Numérique (EMPAN)

MOOC : Massive Open Online Course = CLOM en français (Cours en Ligne Ouvert et Massif)

 

  • Fin d’inscription : 29 fév. 2019
  • Début du Cours : 17 jan. 2019
  • Fin du cours : 10 mars 2019
  • Effort estimé : 3h/semaine
[Informations issues du site FUN MOOC
EMPAN] :

A propos de ce cours

EMPAN est un MOOC hybride à dominante collaborative ; le cours propose à la fois des apports de contenu et permet la mutualisation et les échanges de pratiques pédagogiques.

Il aborde comment chacun peut, avec le numérique :

  • Enrichir sa pratique pédagogique en formation présentielle
  • Enrichir ses scénarios en diversifiant les modalités pédagogiques
  • Enrichir les travaux dirigés et pratiques professionnelles avec les outils numériques et la vidéo
  • Enrichir le lien entre les acteurs (pairs, équipe pédagogique, maîtres d’apprentissage et tuteurs) avec des outils collaboratifs

Chaque semaine propose une approche problématisée de la thématique principale complétée et déclinée par chaque partenaire en situations pédagogiques issues de leur environnement professionnel.

Format du cours

Au fil des 6 semaines, les concepteurs proposent des capsules vidéo présentant des situations pédagogiques réelles.
A partir de ces supports, vous serez amenés à participer aux activités individuelles ou collectives et à échanger sur vos propres expériences.
Un effort minimum de 3 h par semaine est requis (visionnage des vidéos et pratique des quizz) mais la participation aux activités complémentaires et la lecture des documents proposés est fortement recommandée.

Prérequis

Le MOOC EMPAN s’adresse à tous les professionnels de l’éducation, de l’enseignement et de la formation.
Les étudiants en sciences de l’éducation et futurs formateurs doivent conduire une veille personnelle sur le sujet, prendre connaissance des lectures préconisées pour suivre ce Mooc.

Plus d’informations : [Site FUN MOOC → EMPAN]

[Outil] – Guide de l’évaluation linguistique, France Terre d’Asile

[Source : France Terre d’Asile]

Cet outil, élaboré dans le cadre du projet Reloref soutenu par le Fond Asile Migration et Intégration, s’adresse aux intervenants sociaux, aux bénévoles ou à toute personne accompagnant un public migrant.

Il s‘agit d’une méthode simple et facile d’accès pour évaluer rapidement le niveau en français d’une personne étrangère. Elle permet de mesurer la compréhension écrite et orale ainsi que l’expression écrite et orale de la personne, pour avoir une vision globale de son niveau de langue.

Cet outil a été créé afin de permettre à l’évaluateur, même s’il n’est pas un professionnel de l’évaluation et de la formation linguistique, d’évaluer avec plus d’objectivité le niveau de français à l’oral et à l’écrit d’une personne. L’objectif est de pouvoir mieux l’orienter vers notamment des cours de français adaptés, ainsi que des offres de formations et d’emplois qui correspondent à ses besoins, à son niveau et à son projet professionnel.

 

Ce kit se compose:

  • D’un guide de l’évaluateur qui introduit les notions clés à connaître sur l’évaluation et propose une démarche pédagogique par étapes pour mener une évaluation linguistique.
  • De supports d’évaluation qui sont des exercices de français permettant d’évaluer la personne sur différents niveaux à l’oral et à l’écrit.
  • De 5 fiches mémo qui présentent les caractéristiques orales et écrites de chaque niveau linguistique, illustrées par des exemples.

Pour télécharger le guide de l’évaluation linguistique

 

 

[Outil] – Traducmed : un outil pour l’accueil des personnes étrangères allophones

Comment faire pour poser les bonnes questions à une personne migrante allophone ?
L’outil numérique Traducmed Accueil Migrants répond à ce besoin. Disponible pour ordinateur et smartphone, il propose des questions en 38 langues.

Pour en savoir plus :
https://www.lacimade.org/traducmed-accueil-migrants-un-outil-de-traduction-pour-laccueil-des-etrangers-allophones/?fbclid=IwAR2qgjHXifUXtcPz8rt1JVMVV3_8JZc9uI2rJmsUIJCDLo1wl30CG649EYg

[Outil] – Nouveaux livrets de santé bilingues en 15 langues

Santé publique France publie l’édition 2018 des nouveaux livrets de santé bilingues disponibles en 15 langues. Elaborés avec le Comité pour la santé des exilés (Comede) et plusieurs associations partenaires, les livrets de santé bilingues sont un support de communication et de dialogue pour les personnes migrantes et les professionnels de la santé ou du social.

[…] L’édition 2018 est enrichie dans son contenu notamment sur la santé mentale, les maladies chroniques, la grossesse…Elle aborde les principales thématiques de santé et de prévention et fournit des informations pratiques pour faciliter l’accès aux soins et la vie quotidienne.
La compréhension est facilitée par la présentation bilingue sur une double page avec d’un côté, le texte en français et de l’autre côté, le même texte dans l’une des 15 langues disponibles : anglais, albanais, arabe, bengali, chinois mandarin, créole haïtien, dari, espagnol, géorgien, mandarin, ourdou, portugais, roumain, russe, tamoul, turc.

Les livrets sont téléchargeables sur le site
http://inpes.santepubliquefrance.fr/livrets-bilingues.asp 

[Réforme] – L’ancien ministre a présenté 19 programmes pour les banlieues

Jean-Louis Borloo a remis au Président de la République, le 26 avril dernier, un rapport comprenant 19 propositions pour les banlieues.  Parmi ces suggestions, une est consacrée à la lutte contre l’illettrisme.

En France, 6% des salariés et 20% des bénéficiaires du RSA rencontrent des difficultés avec l’écrit, et notre pays est classé 23e rang des 25 pays de l’OCDE ayant participé à l’enquête PIAAC.

Jean-Louis Borloo propose de :

  • Repérer et accompagner les publics vers la formation, avec notamment la création d’un numéro vert national et des plateformes uniques créées dans chaque territoire.
  • Offrir un accès universel à un parcours de formation certifiant en permettant aux différents acteurs institutionnels de se coordonner et de proposer une nouvelle certification, Clé@venir.
  • Mobiliser les entreprises et les acteurs de la société civile et inscrire la nouvelle certification Clé@venir dans les plans de formation des entreprises.
  • Investir massivement dans un plan ambitieux, dans un effort réparti entre l’Etat, les collectivités territoriales et les partenaires sociaux.
  • Organiser l’action au plus près des territoires, avec un pilotage confié au délégué interministériel à la langue française et des relais en région et à plus petite échelle dans les agglomérations.

Pour lire le rapport complet